Cabinet de recrutement

Comment conclure une lettre de motivation ?

Vous savez déjà parfaitement introduire une lettre de motivation de manière personnelle et originale. Vous avez travaillé avec précision le corps de votre texte pour convaincre les recruteurs de la pertinence de votre candidature. Et pourtant, vous butez sur les 3 dernières lignes qui représentent l’impression finale que vous allez laisser dans l’esprit de votre lecteur ! Voici donc quelques conseils pour marquer les esprits en conclusion de lettre de motivation.

Quelle structure de conclusion ?

La conclusion d’une lettre de motivation répond à une structure assez classique :Vous adressez un appel à action à votre interlocuteur :

  1. Vous voulez un entretien ;
  2. Vous utilisez une formule de politesse ;
  3. Vous signez.

Il existe quelques possibilités d’aménagement de cette structure (l’ajout d’un Post-Scriptum (PS) par exemple) mais il faut les manier avec précaution. Si vous perdez le recruteur avec une structure inhabituelle, il risque de rater la valeur ajoutée de votre conclusion. Il est préférable de le rassurer avec une structure connue pour faire preuve d’originalité dans le contenu plutôt que la forme.

Parmi les trois étapes ci-dessus, la première et la troisième peuvent vous permettre de vous démarquer positivement d’autres candidat(e)s. Au contraire, la deuxième ne vous fera pas gagner de points, mais peut vous en faire perdre en cas de faux pas. Il ne faut donc pas les aborder de la même manière.

Comment réussir sa demande d’entretien ?

C’est l’objectif d’une lettre de motivation, il ne faut surtout pas le perdre de vue ! Cette dernière phrase doit vous permettre de placer la prochaine action entre les mains du recruteur : c’est désormais à lui de vous contacter pour un entretien. Cependant, ce n’est pas parce que l’on reçoit une lettre de motivation que l’on reçoit automatiquement la personne en entretien. L’ensemble de votre lettre a pour but de convaincre le destinataire de vous accorder un entretien. La conclusion de votre lettre doit parachever ce travail. Il existe plusieurs astuces pour augmenter vos chances.

Bannissez les tournures négatives

Oubliez le traditionnel « N’hésitez pas à… » et ses déclinaisons. La formulation en elle-même n’incite pas à décrocher son téléphone pour vous appeler. Préférez « Je me tiens disponible pour … » qui est d’emblée plus positif. Evitez cependant l’impératif, qui peut « brusquer » quelque peu votre interlocuteur, notamment en début de phrase : « Contactez-moi pour un entretien, je me ferai un plaisir de me rendre disponible ». Placé de la sorte en début de phrase, l’injonction pour le recruteur est un peu trop puissante. Vous pouvez davantage utiliser des tournures plus souples pour conclure votre lettre : « Je vous ai exprimé les éléments principaux de ma motivation à travers ce courrier et je vous invite à me contacter pour aborder d’autres aspects de ma candidature ».

Démarquez-vous

Les phrases bateaux, génériques, souvent issues d’un copier-coller d’un modèle internet ne donnent aucun relief à votre lettre. Servez-vous de cette conclusion pour réaffirmer votre différence, votre personnalité.

L’originalité peut venir de la tournure de phrase. Ne pas reprendre mot pour mot une des quatre/cinq phrases passe-partout est un impératif. Vous pouvez exprimer la même idée, mais avec vos mots, votre formulation. Remplacez le « En espérant vous montrer toute ma motivation lors d’un entretien » par « Cette lettre vous aura donné un premier aperçu de toute ma motivation à vous rejoindre, je saurai vous détailler certains points et apporter de nouveaux éléments sur mon profil lors d’un entretien ». Ces deux phrases expriment la même idée, mais l’une a été utilisée par l’immense majorité de vos concurrents. La seconde démontre que vous avez fait un effort dans la rédaction.

Ce qui est également intéressant, c’est aussi d’apporter un ou des nouveaux éléments que vous n’abordez pas dans le corps de votre courrier, en invitant le recruteur à vous convier à un entretien pour davantage de détails. Cela peut piquer sa curiosité et le pousser à vous rappeler. Ainsi, vous pouvez imaginer une formulation comme suit : « Vous avez désormais un bon aperçu de ce que mes qualités techniques et managériales pourraient apporter à votre entreprise. Je saurai détailler lors d’un entretien ce que m’apporte mon expérience d’expatrié dans mon travail au quotidien ». Vous rappelez quelque chose que le recruteur a pu voir dans votre CV et finissez donc ce courrier sur un élément positif et valorisant, tout en lui donnant l’envie d’en savoir plus.

Vous pouvez enfin mettre en avant vos réflexions de projection dans le poste, pour montrer votre motivation et vos compétences. Ainsi, cette conclusion serait intéressante : « Rédiger ce courrier m’a permis également de me projeter davantage dans le poste. J’aimerai vous rencontrer pour échanger sur mes premières idées pour développer votre stratégie commerciale ». Le recruteur sera interpellé par le fait que vous ayez déjà réfléchi à ces sujets.

Quelle formule de politesse utiliser ?

La formule de politesse arrive juste à la suite de cette conclusion. Elle ne vous permettra pas de vous démarquer, mais peut vous éliminer en cas de faux pas. Il s’agit ici d’être vigilant quant à la personne à qui l’on s’adresse, et bien être cohérent avec l’introduction de la lettre : « Madame, Monsieur, », « Madame », « Monsieur », il n’y a pas énormément de combinaison, mais vérifiez bien la cohérence avec le début de votre lettre, gardez-vous des copier-coller.

Pour le contenu de la formule, soyez simple et pas trop alambiqué. Evitez le terme « sentiment », de plus en plus désuet dans le cadre professionnel. Ne sombrez pas non plus dans des formules trop familières et plus adaptées au travail quotidien qu’à un courrier de motivation, comme « Bien à vous » ou « Cordialement ». De manière classique, un simple « Veuillez recevoir, Madame, Monsieur, mes meilleures salutations » sera efficace.

Comment tirer parti de la signature

Vous devez signer votre lettre, peu importe son format. En cas de lettre manuscrite, ajoutez bien entendu votre signature en dessous de votre nom et prénom. En cas de lettre électronique, vous pouvez également ajouter votre signature scannée.

Vous venez de demander au recruteur de vous convoquer à un entretien. N’hésitez donc pas à répéter votre numéro de téléphone en dessous de votre nom, il n’aura pas à le rechercher en haut de la lettre ou sur votre CV.

Enfin, en cas de lettre électronique, insérez un lien hypertexte sur votre Nom Prénom pour renvoyer directement vers votre profil LinkedIn. Cela servira au recruteur pour avoir instantanément votre profil devant les yeux, sans avoir à passer par une recherche fastidieuse (surtout si d’autres personnes avec le même nom que vous ont également un profil).

La conclusion de votre lettre de motivation n’est donc pas à négliger, car elle peut vous faire gagner des points précieux face à un concurrent. Prenez le temps de la rédiger, de réfléchir à la dernière impression que vous voulez laisser, pour écrire ces 3 lignes qui peuvent faire basculer votre candidature sur la bonne ou la mauvaise pile.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page