Cabinet de recrutement

Peut-il y avoir un bien-être au travail ?

Le bien-être au travail… Voilà une expression dans l’air du temps qu’il est intéressant de questionner. Etymologiquement déjà. Le mot « travail » vient du latin « tripalium » qui signifie « souffrance ». La “souffrance” du tripalium et l’épanouissement total au travail semblent à première vue incompatibles. Cependant, le travail a quelque peu évolué depuis l’Antiquité, ce qui nous permet d’affirmer que le bien-être peut côtoyer le travail dans une même phrase.

Ne pas confondre bonheur et bien-être

Lorsque l’on parle de bien-être au travail, il est rapide d’aborder le sujet du bonheur. Or Il n’existe pas véritablement de bonheur au travail car le bonheur est un thème plus large qui ne se réduit pas qu’à un aspect de notre existence. Chacun détient sa propre définition du bonheur avec des attentes et des priorités individuelles.

En revanche, le bien-être est un « État agréable résultant de la satisfaction des besoins du corps et du calme de l’esprit » selon le Larousse en ligne. Autrement dit, trouver de la satisfaction dans son travail permet d’aborder la notion de bien-être au travail.

Le contact avec d’autres personnes, un environnement épanouissant en étroite collaboration avec les managers et les collègues, le travail en équipe, la culture du feedback, la perspective d’une évolution positive et se sentir utile apparaissent par exemple comme des éléments fondamentaux pour s’épanouir professionnellement et atteindre une situation de bien-être au travail.

Le bien-être au travail, un sujet à adresser pour les entreprises

Le bien-être au travail est un sujet qui doit être porté par les RH et relayé par les managers d’une entreprise. En effet, elle recoupe des sujets variés, comme la Qualité de Vie au Travail (QVT), la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE), et cela a un impact fort sur l’attractivité des talents

Consultez les offres d’emploi disponibles

De nouvelles offres d’emploi toutes les semaine

Le bien-être au travail à travers la QVT

La Qualité de Vie au Travail est intimement liée au bien-être au travail. Cet item regroupe des problématiques variées, comme l’équilibre entre la vie personnelle et la vie professionnelle le droit à la déconnexion comme la gestion des Risques Psycho-Sociaux (RPS) en entreprise, l’inclusion, la diversité, l’insertion professionnelle, etc.

Il s’agit d’ailleurs d’un sujet de négociation annuelle obligatoire dans toutes les entreprises, preuve de l’importance du sujet dans l’esprit des acteurs du dialogue social.

Ces thèmes sont primordiaux dans la construction d’un environnement de bien-être au travail. En effet, un salarié aura plus de chance d’être épanoui dans une entreprise qui respecte l’articulation entre sa vie professionnelle et sa vie personnelle à travers certaines mesures, comme les congés parentaux élargis, la mise en place de jours de télétravail (dans un contexte normal), ou bien d’autres mesures.

De la même manière, une entreprise avec une politique forte de diversité et inclusion et d’égalité professionnelle favorisera le bien-être de tous et non pas d’une minorité de salarié.

Le bien-être au travail à travers la RSE

La Responsabilité Sociétale des Entreprises est un enjeu majeur pour les sociétés. Il s’agit de prendre en compte dans l’action de l’entreprise des enjeux environnementaux, sociaux, économiques et éthiques. Cela peut avoir un impact fort sur le bien-être au travail de ses salariés. En effet, un salarié qui se reconnait dans l’action sociétale de son entreprise sera plus épanoui dans son travail et donc plus proche d’un état de bien-être au travail.

Ces enjeux de RSE peuvent être portés de différentes manières : cela peut-être avec l’action d’une Fondation, par des dispositifs de mécénat de compétences, par une politique forte d’insertion des jeunes, par un produit final qui participe à la lutte climatique, etc.

Pour que l’impact sur les salariés et leur bien-être soit réel, ces concepts doivent être réellement vécus dans l’entreprise. Toute tentative de greenwashing sera sanctionnée par l’effet inverse : les salariés seront mal à l’aise dans une entreprise qui travestit la réalité pour satisfaire ses intérêts.

Le bien-être au travail pour l’attractivité des talents

Si une entreprise parvient à créer les conditions nécessaires au bien-être de ses salariés dans l’exercice de leur métier, elle créera un atout pour attirer ses futurs talents. En effet, le monde du travail est de plus en plus sensible à ce sujet de bien-être. Cela devient également un critère de choix pour les salariés en recherche d’emploi. Une culture d’entreprise qui permet de favoriser le bien-être au travail sera perçue positivement par les candidats et ce pourra être déterminant dans leur choix final.

Ne pas sombrer dans l’injonction au bien-être !

Il est légitime de s’interroger sur l’injonction que peuvent représenter toutes les communications sur l’épanouissement personnel au travail. Le travail porte son lot de désagréments, de mauvaises journées, de déception… comme la vie personnelle ! L’entreprise doit tout faire pour ne pas porter d’injonction au bien-être quotidien, ne pas peindre une réalité inexistante. Elle doit mettre en œuvre les actions nécessaires pour accompagner les salariés dans la gestion de ces moments difficiles et pour faire en sorte qu’il en existe le moins possible.

De la même manière, il est important qu’elle fasse participer ses collaborateurs à la construction d’un environnement de travail épanouissant. Si elle ne construit ses politiques, QVT et RSE notamment, qu’au travers d’une action verticale, elle s’éloignera certainement des attentes de ses salariés et produira l’effet inverse qu’escompté.

Ces actions ne doivent pas être cosmétiques ou simplement des actions de communication. Toute enquête ou questionnaire doit être suivi de plan d’action, co-construit avec les salariés qui souhaitent s’impliquer dans ces sujets.

Si l’on veut que le travail ne soit plus le « tripalium », la souffrance qu’il était lors de l’Antiquité, nous avons besoin de politiques d’entreprise sur les thèmes de la QVT, de la RSE, pour co-construire avec les salariés un environnement sain dans lequel ils peuvent s’épanouir. Si le bien-être au travail peut sembler un peu pompeux, être bien au travail doit constituer l’objectif de toute entreprise pour ses salariés.

29 mars 2021 – Robin Labouérie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page