Actualités

7 règles pour promouvoir  vos qualités lors d’un entretien d’embauche

C’est LA question emblématique d’un entretien d’embauche. « Quels sont vos 3 qualités principales et 3 défauts majeurs ? ». Si les recruteurs posent moins cette question frontalement aujourd’hui, ils arrivent très souvent à leurs fins par d’autres biais. « Pourquoi vous plutôt qu’un autre ? », « Si j’appelle votre manager aujourd’hui, que me dirait-il de vous ? » ou encore « Selon vous, quels sont vos axes d'amélioration ? » etc... Il vous faut être préparé à cela ! Alors regardons ensemble comment s’y prendre avec les 7 règles d’or pour bien préparer l’exposé de ses qualités lors de l'entretien d’embauche. 

Règle 1 : Présentez des qualités, pas des compétences

 

La différence entre une compétence et une qualité

  La compétence est liée à la profession que vous exercez : vous maîtrisez un logiciel, une langue, vous savez négocier, rédiger, calculer. Les compétences s’apprennent. Les qualités sont liées à votre personne : vous êtes déterminé, enjoué, travailleur, volontaire, pacifique. Les qualités  se développent tout au long de la vie. Elles sont contrebalancées par des défauts (vous êtes impatient, dispersé, paresseux, ...). On n’apprend pas une qualité, on la développe. 

Donnez au recruteur ce qu’il veut : des qualités

  L'entretien d’embauche est segmenté en différentes parfies. Le recruteur souhaite évaluer toutes vos facettes. Il posera des questions concernant vos compétences professionnelles, notamment en abordant vos expériences précédentes. Lorsqu’il cherche à connaître vos qualités, ne développez pas sur vos compétences ! Abordez vos atouts en tant que personne pour vous intégrer à une équipe, à une entreprise. 

Règle 2 : Développez votre propos avec des exemples

  Ne vous contentez pas de répondre au recruteur une liste de qualité sans apporter de détails. L'entretien est le moment où vous devez montrer que vous êtes fait pour ce poste, prouvez-le ! Apportez des exemples, des situations concrètes dans lesquelles ces qualités vous ont été utiles dans votre vie professionnelle. Plutôt que de répondre « Je suis efficace », développez votre propos : « J’ai toujours été efficace dans mon travail. Dans ma dernière expérience, cela m’a permis de développer des projets annexes à ma mission principale, comme de nouveaux outils de reporting pour mon équipe par exemple ». Cela permettra au recruteur d’évaluer la sincérité de vos qualités et enrichira vos échanges. 

Règle 3 : Pensez au poste auquel vous postulez

  En préparant votre entretien, repérez certaines de vos qualités qui sont incompatibles avec l’emploi auquel vous postulez. Ce que vous définissez comme une qualité peut être un handicap pour certains postes. L’originalité par exemple, ne vous sera pas ufile pour un poste de gestionnaire de paie. On vous demandera de la rigueur, de l'organisation, mais pas de l’originalité ni de la fantaisie. Au mieux, vous perdez du temps de parole que vous auriez pu accorder à une qualité plus pertinente. Au pire, vous vous attribuez vous-même un handicap. 

Règle 4 : Renseignez-vous sur la culture d’entreprise

  Chaque entreprise a ses spécificités et sa culture. En amont de l'entretien, renseignez-vous  sur la culture de l’entreprise dans laquelle vous postulez. Dans la liste de vos qualités, essayez d’en intégrer une qui corresponde aux valeurs de l’entreprise ! Dans les sociétés à culture entrepreneuriale, n’hésitez pas par exemple à introduire « esprit d'initiative » dans les qualités que vous aborderez pendant l'entretien. Au contraire, dans une société très hiérarchisée, une qualité comme celle-là risque d’être moins bien accueillie. 

Règle 5 : Soyez sincères

  C’est indispensable lors d’un entretien d’embauche, nous vous le disions d’ailleurs dans les 10 règles pour réussir son entretien. Les recruteurs sont habitués à déceler les pefits arrangements avec la vérité et ils sauront creuser s’ils ont le moindre doute. La sincérité et l'authenticité sont fortement appréciées en entretien (et sont par ailleurs deux excellents exemples de qualités à mettre en avant). Ne vous inventez pas une jolie qualité qui colle parfaitement aux attentes, vous seriez vite démasqué. Il ne s’agit pas de présenter des facettes de vous qui seraient handicapantes,  mais n'affichez rien qui ne vous représente pas vraiment. N’oubliez pas que, même si vous êtes sélectionné après l'entretien, vous risquez d’être vite démasqué lors de votre période d’essai. 

Règle 6 : Présentez des axes d’amélioration, pas des défauts

  Qui dit qualité dit défaut, nous en avons tous ! Le recruteur face à vous en entretien voudra savoir quels défauts pourraient vous empêcher de mener à bien vos missions. Ne les présentez pas comme des handicaps mais comme des axes d'amélioration, sur lesquels vous travaillez. Ainsi ne dites pas « J’ai tendance à être désorganisé » mais plutôt « J’ai des difficultés dans la priorisation des tâches. Pour y remédier, je demande régulièrement des échéances de rendu à mon supérieur afin de mieux m’organiser ». Cela sera plus efficace. Vous montrez que vous avez conscience de vos carences et que vous mettez des choses en place pour y remédier, pour que cela ne détériore pas votre travail. 

Règle 7 : Evaluez votre interlocuteur

  Lors d’un entretien, prenez le temps d’observer le recruteur qui vous fait face. Tentez de cerner son état d’esprit et ce qu’il recherche sans vous le dire expressément. Rien ne vous interdit d’adapter votre discours au recruteur. Si vous échangez dans un climat détendu et jovial, rien ne vous empêche de mettre en avant vos qualités d’humour et de dérision, importantes pour s’intégrer dans une équipe à l’ambiance détendue. A l’inverse, si vous vous trouvez face à un recruteur dans une posture plus froide, présentez des qualités plus neutres. 

Vos questions sur les qualités à promouvoir lors d’un entretien d’embauche

Après ces 7 règles d’or pour établir la liste de vos qualités avant l'entretien d’embauche, voici quelques exemples de questions que vous vous posez certainement sur cette partie de l'entretien.

Quels sont les exemples de qualités appréciées par les recruteurs ?

Si vous devez au maximum vous adaptez à chaque entreprise lors de l'entretien, certaines qualités sont transposables d’un entretien à un autre. Vous êtes déterminé, vous êtes rigoureux, vous êtes organisé, ce sont des exemples de qualités qui s’expriment dans la quasi-totalité des métiers. Veillez simplement à ne pas présenter que des qualités génériques et affichez des qualités différenciantes pour sortir du lot. 

Combien de qualités doit-on utiliser pour répondre au recruteur ?

Il n’est pas utile de présenter une liste de 10 qualités au recruteur. Peut-être a-t-il lui-même posé une limite (Quelles sont vos 3 qualités ?). S’il ne l’a pas fait, sélectionnez entre 3 et 5 qualitésQuelles sont les « mauvaises qualités » à ne pas utiliser ? Lors d’un entretien d’embauche, toutes les qualités ne sont pas bonnes à afficher. Se dire perfectionniste peut être risqué en plus d’être cliché. Le perfectionnisme peut être source de problèmes voire de conflit, donc une qualité risquée. Evitez aussi les qualités qui sont des pré-requis de la vie en société : la courtoisie et la ponctualité par exemple, ne sont pas des qualités différenciantes, ce sont des indispensables pour interagir dans l’entreprise. Elles n’apportent pas davantage de crédit à votre candidature.  Vous avez tout en main pour répondre à toute question concernant vos qualités lors de l'entretien d’embauche. Pour compléter, n’hésitez pas à retrouver nos conseils concernant les questions posées lors d'entretien d’embauche dans son ensemble !




De nouvelles offres d'emploi toutes les semaines !

D'autres offres d'emploi sont disponibles, n'hésitez pas à les consulter.

POLITIQUE DE COOKIES En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies.

Scroller vers le haut