Cabinet de recrutement

Pourquoi recruter via un cabinet de chasseur de tête ?

Le cabinet de chasseur de tête est un acteur majeur du secteur des ressources humaines. Il se charge en effet du recrutement ciblé d’un talent spécifique. À la différence d’un processus classique qui sollicite les candidats par le biais de différentes annonces et communications, le chasseur de tête procède à une recherche active et approche directement les meilleurs profils en vue d’une embauche plus rapide.

Quel est le rôle d’un cabinet de chasseur de tête ?

Le processus de recrutement classique repose sur la diffusion d’une annonce sur différents supports. Les candidats qui pensent répondre au profil postulent alors. Le département des ressources humaines ou le cabinet de recrutement engagé par l’entreprise procède par la suite à la sélection des candidats au fort potentiel avant de les convoquer individuellement ou collectivement pour un entretien.

La démarche d’un cabinet de chasseur de tête est considérablement différente. En effet, ce n’est plus au candidat d’approcher l’entreprise, mais c’est directement le recruteur qui sollicite les profils les plus intéressants. Ces derniers peuvent être présents sur le marché du travail, mais ce sont généralement les candidats déjà en poste que le chasseur de talent cherche à intéresser. Ces derniers n’étant pas en recherche active d’un nouveau contrat, ils ne pourraient pas être recrutés par la méthode classique.

Le cabinet de chasseur de tête : adapté au recrutement des top managers

Le recours à un cabinet de chasseur de tête est généralement utile pour la recherche d’un profil de top management ou pour un poste stratégique. La technique push sollicite plus de moyens, notamment pour la recherche active des candidats potentiels, pour le développement des outils de veille et pour le temps consacré à l’approche des profils intéressants.

Le principal avantage d’un recrutement via un chasseur de tête est l’accès aux profils les plus pointus. Grâce à une meilleure connaissance du marché du travail, ce professionnel du recrutement est capable de repérer les candidats les mieux adaptés au poste à pourvoir. Dans le cadre de la mondialisation et de la mobilité internationale, les chasseurs de tête n’hésitent pas à effectuer des recherches à l’international, notamment dans les pays émergents.

L’approche directe est une méthode adaptée pour le recrutement des top managers, à savoir les postes de direction, les cadres supérieurs et toutes les personnes décisionnaires qui définissent l’orientation stratégique de l’entreprise. Les talents hautement qualifiés sont également du ressort du chasseur de tête. Les compétences scientifiques et technologiques font partie des perles rares souvent dans le viseur des recruteurs.

DE NOUVELLES OFFRES D’EMPLOI TOUTES LES SEMAINES !

D’autres offres d’emploi sont disponibles, n’hésitez pas à les consulter.

Comment fonctionne le cabinet de chasseur de tête ?

Les prérequis

En s’affichant en tant que chasseur de tête, un cabinet de recrutement doit avoir une parfaite connaissance du marché du travail et des profils de top managers recherchés par les entreprises. À travers la presse et d’autres canaux de sourcing, ils assurent une veille permanente de leurs secteurs cibles, mais aussi des profils universitaires les plus prometteurs. Cette connaissance leur assure une grande réactivité dans leur mission.

Une parfaite connaissance des besoins de l’entreprise

Avant de partir à la recherche du candidat idéal, le chasseur de talent doit cerner avec précision les attributions du poste à pourvoir et l’envergure de ses responsabilités. Il ne s’agit pas uniquement de définir les termes de référence, mais aussi de détailler la portée stratégique de la nouvelle recrue à court, à moyen et à long terme. Il faut savoir que les candidats à recruter n’ont pas forcément le profil type. Il est donc nécessaire d’avoir cette visibilité pour trouver le candidat idéal.

Contacter les candidats identifiés

Après avoir recherché et identifié les candidats qui correspondent au poste, il est temps de les contacter et c’est là toute la difficulté du métier de chasseur de tête. La majorité des profils sont en effet déjà en poste et un grand nombre ont signé des clauses restrictives qui réduisent considérablement les possibilités de débauchage. Certaines de ces restrictions sont néanmoins abusives et vont à l’encontre des droits du salarié. Dans sa démarche, le chasseur de tête pourrait mettre en avant ces abus pour réussir son recrutement.

Différents entretiens avec les candidats approchés seront nécessaires pour garantir qu’ils correspondent réellement aux attentes et le cas échéant, qu’ils sont prêts à démissionner pour rejoindre une nouvelle entreprise. Certains cabinets de chasseurs de tête à Paris n’hésitent pas à faire le déplacement en province et même à l’étranger pour mener des entretiens. C’est dire l’intérêt d’avoir le meilleur candidat. Après la dernière sélection, le recruteur procède à la présentation des candidats à l’entreprise pour la prochaine étape.

La présentation des candidats et l’intégration de la nouvelle recrue

La mission du chasseur de tête ne se limite pas à la présentation des candidats choisis. Il reste présent durant l’entretien mené par l’entreprise en mettant à profit son rôle de conseiller. Même après le recrutement définitif, le chasseur de tête continue d’être présent pour garantir la parfaite intégration de la nouvelle recrue. Cet accompagnement à 360° est la garantie de la réussite de sa mission.

Les réponses à vos questions sur le recrutement via un cabinet de chasseur de têtes

Comment fonctionnent les chasseurs de tête ?

Le chasseur de tête fonctionne sur une méthode de recrutement dit « push ». En clair, c’est le recruteur qui va au-devant des candidats et non le contraire, comme dans la méthode de recrutement traditionnel (pull). Il doit avoir une excellente connaissance du marché pour trouver facilement les meilleurs candidats à cibler, qu’ils soient en poste ou non.

Qui sont les chasseurs de tête ?

Le chasseur de tête appartient à une catégorie particulière de recruteurs. Afin de débusquer les talents, il justifie généralement de longues études universitaires (bac+4 ou plus) et d’une solide expérience dans le domaine des ressources humaines. Il doit aussi être empathique pour faciliter la communication avec les candidats sollicités.

Quel est le salaire d’un chasseur de tête ?

Le chasseur de tête est généralement rémunéré en fonction de son succès. Ainsi, il ne touche aucune rétribution s’il ne réussit pas à mener sa mission jusqu’au bout. Concernant le montant de son salaire, il tourne en général entre 20 % et 30 % du salaire annuel de la personne recrutée.


Quelle est la cible principale des chasseurs de têtes ?

Le chasseur de tête se consacre essentiellement au recrutement des top managers, dont les profils sont moins visibles sur le marché du travail traditionnel. Il vise également les profils spécialisés rares, généralement dans le domaine scientifique et technologique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page