Le responsable fiscal apporte ses conseils à l’entreprise en matière de politique fiscale.

Le métier de responsable fiscal

Cette fiche présente ses missions, ses qualités et compétences ainsi que sa formation, son salaire et ses perspectives d’évolution professionnelle.

Quel est le rôle d’un responsable fiscal ?

La législation française étant en constante évolution, il est nécessaire pour chaque société de se tenir informée sur les questions relatives à la fiscalité. De fait, le responsable fiscal apporte ses conseils à l’entreprise en matière de politique fiscale.

Il est également connu sous le nom de directeur fiscal ou de directeur fiscal d’entreprise.

Quelles sont les missions d’un responsable fiscal ?

La mission principale du responsable fiscal est de conseiller l’entreprise. Il recommande les meilleures options afin d’optimiser la fiscalité et de permettre à la société de payer le moins d’impôts possibles. Il doit le faire en respectant la loi pour éviter un redressement fiscal. Il doit ainsi assurer une veille constante des évolutions de la législation fiscale, puisque celle-ci est soumise à des changements réguliers. Il gère les dispositions fiscales, prépare les avis d’imposition, tient à jour les soldes d’impôts et identifie puis limite les risques fiscaux.

En tant que responsable, il coordonne les missions du personnel comptable. La direction de l’entreprise le consulte lors de chaque prise de décision importante comme des investissements, une restructuration, une fusion, une acquisition ou encore une implantation à l’étranger. Il est également l’interlocuteur des contrôleurs fiscaux qui peuvent intervenir au sein de la société. Il doit alors présenter la politique fiscale en toute transparence, justifier des différents choix fiscaux et défendre les intérêts de l’entreprise. Il a également la responsabilité d’échanger avec les clients pour leur proposer des services de planification, de conseil et d’expertise.

Ce professionnel de la fiscalité est donc essentiel au sein de toutes les sociétés et encore plus au sein des grands groupes. En effet, bien que les secteurs d’entreprises dans lesquels il peut évoluer soient variés, la plupart des emplois à pourvoir sont dans des grands groupes commerciaux et industriels.

Consultez les offres d’emploi disponibles

De nouvelles offres d’emploi toutes les semaines !

Quelles sont les compétences requises pour un responsable fiscal ?

Le responsable fiscal doit avant tout être doté de solides connaissances en matière de législation fiscale, qu’il est tenu de sans cesse actualiser. Il est également nécessaire qu’il ait des compétences et connaissances en comptabilité et en finance. Enfin, il est indispensable qu’il maîtrise l’anglais car la documentation fiscale doit être rédigée dans cette langue au sein des groupes internationaux.

Quelles sont les qualités requises pour un responsable fiscal ?

Le responsable fiscal échange avec de nombreux professionnels, aussi bien des membres du conseil d’administration que d’autres fiscalistes ou clients de l’entreprise. Il doit donc avoir une excellente aisance à l’oral et à l’écrit, savoir faire preuve de pédagogie et être diplomate. L’importance de ses missions et enjeux au sein de l’entreprise lui demandent une bonne résistance au stress et une grande rigueur.

Quel est le salaire moyen d’un responsable fiscal ?

Le responsable fiscal peut espérer une rémunération d’environ 56 000 euros bruts par an. Toutefois, ce salaire peut rapidement augmenter et doubler avec l’expérience et l’ancienneté acquises au sein de l’entreprise et selon la structure de celle-ci.

Comment devenir responsable fiscal ?

Généralement, le poste de responsable fiscal n’est pas accessible aux jeunes diplômés. Il est nécessaire de pouvoir justifier d’une dizaine d’années d’expérience en tant que fiscaliste. Les études qui conduisent à cette carrière sont diverses. Un Master (Bac+5) en droit fiscal, droit des affaires, finance, comptabilité contrôle audit (CCA) ou encore en stratégie fiscale d’entreprise ou fiscalité internationale permettent d’exercer ce métier. Le Certificat d’Aptitude à la Profession d’Avocat (CAPA) ou le Diplôme d’université de Juriste-Conseil d’Entreprise (DJCE) sont également appréciés par les recruteurs. Il en va de même pour les diplômes en fiscalité, droit des affaires ou gestion d’entreprise délivrés par les écoles de commerce.

Quelles sont les opportunités d’évolution pour un responsable fiscal ?

Le responsable fiscal peut envisager une évolution de carrière au sein du service fiscal et juridique de l’entreprise qui l’emploie ou une évolution plus importante vers le poste de directeur juridique ou directeur financier. Fort de ses connaissances du monde de l’entreprise et des besoins en conseil et fiscalité dont celle-ci peut avoir besoin, il est également possible pour ce professionnel de se mettre à son compte en tant que conseiller fiscal ou encore de travailler au sein d’un cabinet de conseil.

L’avis de Voluntae sur ce métier

La fonction de responsable fiscal permet d’endosser un rôle relationnel et qui comporte une bonne diversification de tâches. Il faut avoir en tête que la charge de travail est importante donc il est nécessaire de savoir résister à la pression et d’être doté de capacités à manager.

Nos offres d’emploi en lien avec ce métier

Juriste secteur audit légal – Paris 14ème – NCE2

Conseils
Juriste H/F
CDI
Paris
70 k€
Une institution nationale dédiée à la repre?sentation, la promotion, la de?fense et le de?veloppement de la profession réglementée qu’il représente recherche un Juriste/Conseiller technique H/F.

Juriste confirmé H/F – Paris 17ème – ESC1

Cabinet d’expertise comptable et d’audit
Juriste H/F
CDI
Paris
70 k€
Un cabinet d’audit, d’expertise-comptable et de conseil implanté à Paris dans le 17ème arrondissement recherche un Juriste confirmé H/F.
Retour haut de page