Le Juriste en droit des assurances définit la stratégie à mener pour réduire et gérer les risques.

Le métier de juriste en droit des assurances

Le juriste en droit des assurances définit la stratégie à mener pour réduire et gérer les risques. Il met ainsi en place et pilote les dossiers juridiques de l’entreprise ou de la compagnie d’assurance pour laquelle il travaille. Découvrez les missions de ce professionnel, ses qualités et compétences nécessaires, ainsi que ses perspectives d’évolution professionnelle.

Que signifie être juriste en droit des assurances et quelles sont ses missions ?

Le juriste en droit des assurances est un professionnel polyvalent qui assure l’accompagnement juridique des gestionnaires d’assurances ainsi que la gestion des sinistres. Il peut travailler pour une entreprise, une compagnie d’assurance ou encore à son compte, au sein d’un cabinet libéral. En entreprise, il apporte son expertise en veillant à la validité juridique des produits et opérations proposés.

À la demande de sa direction, il peut analyser et prévenir les risques de l’entreprise en termes d’assurance. Il occupe également un rôle d’intermédiaire entre le client et la compagnie d’assurance. À ce titre, il prend part à la rédaction des contrats. En cas de litige, sa mission est de trouver un règlement amiable. Le cas échéant, il élabore les dossiers contentieux avec les autres acteurs juridiques. Lorsque cela est nécessaire, il peut effectuer des recours contre les assureurs ou les responsables des sinistres. Enfin, il doit se montrer impartial dans le dédommagement des clients.

Quelles sont les appellations synonymes pour désigner ce métier ?

Le juriste en droit des assurances est parfois désigné par le nom de juriste d’assurance ou juriste contentieux.

Consultez les offres d’emploi disponibles

De nouvelles offres d’emploi toutes les semaines !

Quelles sont les qualités et les compétences nécessaires pour obtenir le poste de juriste en droit des assurances ?

Les qualités du juriste en droit des assurances

Rigueur, organisation, minutie et pédagogie sont des qualités indispensables à ce professionnel qui traite des dossiers parfois sensibles et en lien avec des interlocuteurs variés. Par ailleurs, en tant qu’intermédiaire entre clients et acteurs juridiques, le juriste en droit des assurances doit avoir d’excellentes qualités tant relationnelles que rédactionnelles.

Les compétences du juriste en droit des assurances

Comme son nom l’indique, il est indispensable au Juriste en droit des assurances d’avoir de solides connaissances spécialisées en droit et de se tenir au courant de l’évolution de la législation en matière d’assurances. Pour conseiller au mieux ses clients, il doit être au fait de la jurisprudence nationale et internationale. Il doit également avoir d’excellentes compétences en négociation pour trouver la solution la plus adaptée et au meilleur coût entre les différentes parties.

Enfin, la maîtrise d’une ou plusieurs langues étrangères lui est indispensable s’il souhaite travailler dans une compagnie ou un cabinet de courtage international.

Quel est le salaire moyen d’un juriste en droit des assurances ?

Le salaire d’un juriste en droit des assurances est élevé, y compris en début de carrière. Bien que des différences salariales puissent exister d’une région à l’autre, son salaire moyen est de 30 000 euros bruts par an en début de carrière. En milieu de carrière, le salaire est de 60 000 euros bruts par an et peut atteindre 80 000 euros bruts annuels pour les professionnels les plus expérimentés.

Comment devenir juriste en droit des assurances ?

Plusieurs voies permettent d’embrasser la carrière de juriste en droit des assurances. Il est toutefois recommandé d’être diplômé d’un Master 2 (Bac +5) en droit privé ou en droit des assurances. La profession est aussi accessible aux détenteurs d’un Diplôme d’Études Supérieures Spécialisées (DESS) ou d’un Diplôme d’Études Approfondies (DEA) de droit des assurances ou spécialisé dans un autre secteur ayant un lien avec le droit des assurances. Les détenteurs du Certificat d’Aptitude à la Profession d’Avocat (CAPA) peuvent aussi prétendre à ce poste.

Quelles portes sont ouvertes après avoir exercé cette profession ?

Après plusieurs années d’expérience, le juriste en droit des assurances peut gagner en responsabilité au sein de l’entreprise qui l’emploie et ainsi évoluer vers les postes de responsable de département juridique, chargé de mission juridique ou encore auditeur technique. Il peut aussi changer de structure et rejoindre un cabinet de courtage ou se lancer à son compte au sein d’un cabinet libéral et bénéficier ainsi d’un salaire plus élevé. Enfin, il lui est possible de devenir avocat ou magistrat, sous réserve de valider les diplômes nécessaires.

Pour en savoir plus sur les métiers du domaine juridique, vous pouvez consulter les autres fiches métier sur le site Voluntae comme celle de directeur juridique.

Nos offres d’emploi en lien avec ce métier

Chargé d’études juridiques H/F – Paris 14ème – IFD4

Droit
Juriste H/F
CDI
Paris 14
50 k€
Une institution nationale dédiée à la repre?sentation, la promotion, la de?fense et le de?veloppement de la profession réglementée qu’il représente recherche un chargé d’études juridiques H/F.

Juriste – Paris 14ème – IFD3

Droit
Juriste H/F
CDI
Paris
46 k€
Une institution nationale dédiée à la repre?sentation, la promotion, la de?fense et le de?veloppement de la profession réglementée qu’il représente recherche un juriste H/F.

Retour haut de page