Le métier de facilitateur

Le métier de facilitateur

Cette fiche présente ses missions, ses qualités et compétences ainsi que sa formation, son salaire et ses perspectives d’évolution professionnelle.

Quel est le rôle d’un facilitateur ?

Le facilitateur a pour rôle d’intervenir lors de réunions dans une entreprise. Il a pour mission principale de faire en sorte que ce moment se déroule sans encombre. C’est un guide qui intervient en entreprise. Il peut être indépendant, salarié ou travailler au sein d’une agence. Il n’existe pas d’appellations équivalentes à ce métier étant donné que c’est un métier encore peu connu du grand public.

Quelles sont les missions d’un facilitateur ?

Tout d’abord, comme dit précédemment, le facilitateur a pour principale mission l’accompagnement d’un groupe lors d’une réunion. Il est à noter qu’il n’intervient pas en tant qu’expert dans la problématique abordée mais seulement en tant qu’accompagnateur. En effet, il va guider le groupe de manière progressive afin que la solution émane de ce dernier. Vous l’aurez donc compris, il n’apporte pas la solution mais met tout en place pour que la solution émerge des individus. Il ne fournit ni réponses ni conseils. Il guide en posant des questions, en amenant le groupe à comprendre, formuler, reformuler les réflexions, idées afin que tous parviennent à trouver un accord. Voici une liste non exhaustive des différentes missions dont il a la charge : Gérer les comportements qui peuvent être agressifs, définir les rôles de chaque individus, reformuler pour que tout soit clair, poser des questions pour améliorer la compréhension, créer un climat productif, mettre en lumière les points clés et dysfonctionnement…

Consultez les offres d’emploi disponibles

De nouvelles offres d’emploi toutes les semaines !

Quelles sont les compétences requises pour un facilitateur ?

Le facilitateur doit posséder plusieurs compétences lui permettant d’exercer au mieux sa fonction. Premièrement, il doit posséder la capacité à encadrer la demande et à être empathique envers les individus du groupe qu’il accompagne. Par ailleurs, il doit aussi posséder la capacité de reformulation, d’écoute et enfin, de guide. C’est la « boussole » du groupe.

Quelles sont les qualités requises pour un facilitateur ?

Le facilitateur possède plusieurs qualités lui permettant de réaliser au mieux ses missions. Il doit premièrement avoir une excellente aisance relationnelle. En effet, il est constamment amené à être en contact avec des personnes de tout métier, âge. Il doit également être une personne capable de garder une position neutre lors de l’accompagnement d’un groupe. Enfin, il doit avoir un certain sens de synthèse et de l’analyse et de la créativité.

Quel est le salaire moyen d’un facilitateur ?

La rémunération d’un facilitateur se situe, en moyenne, aux alentours de 24 000 euros brut annuel. La rémunération d’un profil débutant est d’environ 20 000 euros brut annuel et un profil confirmé pourra prétendre à un salaire d’environ 32 000 euros brut annuel. A noter que cette profession n’est pas totalement un métier à part. C’est une grande compétence en plus qui complète une profession de base.

Comment devenir facilitateur ?

Pour accéder au métier de facilitateur, il y a deux voies possibles. Tout d’abord, il est possible d’accéder à ce type de poste en suivant des études en Ressources Humaines ou aussi des formations qui permettent de devenir Chef de projet ou qui mènent au Management.

La seconde possibilité est de compléter sa formation avec une qui est spécifique au métier. Elle est proposée par l’Université de Cergy-Pontoise à Gennevilliers : le Diplôme Universitaire FABMANAGER / Techniques de facilitation et de fabrication numérique.

Quelles sont les opportunités d’évolution pour un facilitateur ?

Le facilitateur peut envisager une évolution professionnelle dans les Ressources Humaines.

L’avis de Voluntae sur ce métier

La fonction de facilitateur est valorisante car elle est centrée sur l’humain et les besoins de changement. C’est un poste avec des missions variées dont la routine n’est jamais la même car les problématiques ne sont jamais les mêmes. Il faut être capable d’être neutre, garder son sang-froid et être curieux car les sujets abordés lors des réunions sont nombreux et variés.

Nos offres d’emploi en lien avec ce métier

Chargé d’administration RH – Paris 10e – BZ1

Communication – Médias – Relations publiques
Gestionnaire ressources humaines H/F
CDI
Paris
35 k€
Une agence publicitaire de talents située à Paris recherche un Chargé d’administration RH H/F.

Retour haut de page