Le métier de directeur consolidation

Le métier de directeur consolidation

Le Directeur consolidation est un professionnel de la finance en entreprise. Il analyse les finances de grands groupes composés de filiales. Cette fiche présente ses missions, ses qualités et compétences, ainsi que sa formation, son salaire et ses perspectives d’évolution professionnelle.

Que signifie être directeur consolidation et quelles sont ses missions ?

Occupant un poste central au sein de l’entreprise, le directeur consolidation est chargé d’analyser les données comptables et financières de filiales de grands groupes. Ainsi, il peut dresser un état des lieux de la situation financière du groupe, notamment par le biais des bilans financiers à destination de la direction et des actionnaires. Ces bilans financiers, accompagnés d’autres informations, doivent respecter des normes juridiques et comptables et s’appuient sur les données de toutes les filiales.

Il rassemble également les comptes des entreprises selon l’activité et la périodicité de celles-ci. Ces actions permettent de fournir une vision globale de l’état financier du groupe et de déterminer des modèles stratégiques au sein de chaque entreprise. Il peut être amené à proposer des solutions informatiques répondant aux problématiques exposées.

Ses missions et responsabilités sont susceptibles de varier d’une structure à l’autre, qu’il s’agisse d’un grand groupe coté en bourse et propriétaire de filiales ou d’une holding de fonds d’investissement.

Quelles sont les appellations synonymes pour désigner ce métier ?

Puisque son métier implique des missions liées à la comptabilité, le directeur consolidation peut aussi être appelé comptable consolideur. S’il occupe un poste à responsabilités, on peut parler de responsable de consolidation. Dans une entreprise à portée internationale, il s’agira du consolideur international ou consolideur support Europe.

Consultez les offres d’emploi disponibles

De nouvelles offres d’emploi toutes les semaines !

Quelles sont les qualités et les compétences nécessaires pour obtenir le poste de directeur consolidation ?

Les qualités du directeur consolidation

En lien constant avec ses collaborateurs et la direction du groupe, le directeur consolidation est doté d’un bon sens du relationnel. Pour mener de front ses différents projets, il doit être organisé et savoir gérer le stress. Avoir un esprit d’analyse et de synthèse et une certaine rigueur s’avère également très utile pour fournir des bilans pertinents à l’entreprise. Exerçant son métier dans un environnement international, être flexible géographiquement est un plus pour ce professionnel.

Les compétences de directeur consolidation

Le directeur consolidation s’appuie sur de solides connaissances des métiers de la finance et de la comptabilité, mais aussi du droit des affaires et des normes IFRS (International Financial Reporting Standards). Il a également un goût prononcé pour les chiffres. Enfin, la maîtrise d’un anglais opérationnel est indispensable car il est souvent amené à travailler dans un environnement international.

Quel est le salaire moyen d’un directeur consolidation ?

Un directeur consolidation débutant touche en moyenne 40 000 euros bruts par an, tandis que le salaire d’un professionnel confirmé peut atteindre les 70 000 euros bruts annuels.

Comment devenir directeur consolidation ?

Pour devenir directeur consolidation, un niveau Bac+3 est indispensable. Les formations pour y parvenir sont variées. Il est possible d’opter pour une formation en comptabilité-finance telle que le Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion (DSCG). On peut également exercer ce métier en passant par une école de commerce ou une école d’ingénieur spécialisée en gestion, comptabilité ou finance. On peut aussi passer par un master à l’université dans ces mêmes spécialités, ou par un diplôme d’IUP (Institut Universitaire Professionnel) banque et finance.

Quoi qu’il en soit, avant d’accéder au poste de Directeur consolidation, il est nécessaire d’avoir déjà trois ans d’expérience en tant que Consolideur ou Auditeur, en cabinet ou en entreprise.

Quelles portes sont ouvertes après avoir exercé cette profession ?

Après avoir exercé le métier de directeur consolidation, il est possible d’évoluer vers des métiers à responsabilité comme directeur comptable et consolidation. Si on est attiré par la finance, on peut également se tourner vers les métiers de directeur financier, de directeur fiscal ou encore de directeur comptable.

Pour en savoir plus sur les métiers du domaine de la finance ou de la gestion, vous pouvez consulter les autres fiches métiers sur le site Voluntae comme celle de consolideur.

Nos offres d’emploi en lien avec ce métier

Consolideur H/F – Boulogne-Billancourt (92) – ALT1

Conseils
Consolideur
CDI
Boulogne Billancourt
60 k€
Une multinationale française d’ingénierie et conseil existant depuis plus de 30 ans, qui est présente dans 28 pays et compte plus de 33 000 salariés, recherche un Consolideur H/F

Retour haut de page