Le métier de délégué à la protection des données

Le métier de délégué de la protection des données

Cette fiche présente ses missions, ses qualités et compétences ainsi que sa formation, son salaire et ses perspectives d’évolution professionnelle.

Quel est le rôle d’un délégué à la protection des données ?

Le délégué de la protection des données, plus connu sous l’abréviation DPO (Data Protection Officer), est donc chargé de la protection des données personnelles collectées et traitées par l’entreprise qui l’emploie. Il doit s’assurer que l‘entreprise respecte bien le Règlement général de la protection des données (RGPD). Le DPO peut également être nommé Data protection officer, Juriste DPO ou encore Consultant DPO.

Quelles sont les missions d’un délégué à la protection des données ?

Il faut tout d’abord noter que ce métier a vu le jour suite à l’entrée en vigueur du Règlement général de la protection des données (RGPD) en 2018. Ce règlement a rendu obligatoire l’intégration de cette nouvelle fonction dans les entreprises qui traitent des données à caractère personnel. Le délégué à la protection des données a pour missions : veiller au respect du RGPD, mettre en application les législations numériques en vigueur, la gestion des risques, la veille juridique et numérique.

Consultez les offres d’emploi disponibles

De nouvelles offres d’emploi toutes les semaines !

Quelles sont les compétences requises pour un délégué à la protection des données ?

Le DPO doit posséder plusieurs compétences lui permettant d’exercer au mieux sa fonction. Premièrement, il se doit d’avoir de solides connaissances en droit numérique. De plus, il est assez évident qu’il doit posséder des connaissances en informatique et, notamment, celles des outils informatiques utilisés par l’entreprise dans laquelle il travaille.

La bonne connaissance et pratique de l’anglais est exigée. La pratique d’autres langues étrangères est souvent appréciée.

Quelles sont les compétences requises pour un délégué à la protection des données ?

Le DPO possède plusieurs qualités lui permettant de réaliser au mieux ses missions. Tout d’abord, il est à l’aise à l’oral comme à l’écrit. Il possède un très bon esprit de synthèse et d’analyse qui lui permettent de pouvoir interpréter les données et résultats. Enfin, il sait gérer des projets et possède un très bon sens de l’écoute et de l’innovation.

Quel est le salaire moyen d’un délégué à la protection des données ?

En moyenne, un délégué à la protection des données gagne entre 34 000 euros et 70 000 euros bruts par an.

Comment devenir délégué à la protection des données ?

Il est possible d’accéder à un poste de délégué à la protection des données après un Bac +5 minimum.

Des formations telles qu’un Master en droit numérique, Master en droit des affaires, spécialisation en données personnelles et/ou en droit des nouvelles technologies ou encore un Master en droit de la concurrence permettent d’occuper cette fonction.

A noter qu’une expérience professionnelle dans le domaine informatique, de la sécurité ou des systèmes d’information est généralement souhaitée par les recruteurs. Toutefois, ni le niveau de diplôme, ni le niveau d’expérience n’est requis par les textes législatifs (RGPD).

Quelles sont les opportunités d’évolution pour un délégué à la protection des données ?

Le délégué à la protection des données peut évoluer vers différents métiers tels que : directeur des systèmes d’information, directeur juridique ou encore responsable service qualité.

L’avis de Voluntae sur ce métier

La fonction de délégué à la protection des données comporte une bonne diversification des tâches et donc des problématiques différentes. Il faut avoir un bon relationnel car ce poste est en contact avec les différents services de la société dans laquelle ce dernier se trouve et il faut savoir s’adapter au fonctionnement de l’entreprise.

Nos offres d’emploi en lien avec ce métier

Export Control Officer H/F – Suresnes – COS8

High Tech – Digital
Juriste H/F
CDI
Suresnes
65 k€
Un groupe français d’édition de logiciels : solution Data, CRM recherche un Export Control Officer H/F.

Juriste droit des affaires – IT H/F – Suresnes – COS6

High Tech – Digital
Juriste H/F
CDI
Suresnes
55 k€
Un groupe français d’édition de logiciels (solution Data, CRM…), composé de 10 entités et 400 collaborateurs, recherche un Juriste droit des affaires / IT H/F.
Retour haut de page