Cabinet de recrutement

Leadership : quelles sont les 5 qualités pour être un bon leader ?

Toute entreprise, qu’importe l’activité qu’elle exerce, se retrouve face à la nécessité de se développer. Ce développement ne peut se faire sans des personnes charismatiques, motivées à faire grandir l’entreprise et qui accompagnent les collaborateurs. Pour cela, elle a besoin de s’entourer de leaders. Tout d’abord, nous allons essayer de définir les termes « leadership » et « leader ».

Qu’est-ce qu’un leader ? Qu’est-ce que le leadership ?

Selon Wikipédia, la définition du leadership est la suivante : c’est « l’influence politique, psychologique, sociale, etc. d’un individu ou d’un groupe d’individus sur un groupe. » et la définition du leader : c’est une personne qui « a des compétences personnelles qui lui confèrent une différence et qui lui permettent d’être écouté et suivi par un groupe de personnes. »

A la différence d’un manager, un leader n’est ni un titre officiel ni un poste que l’on occupe dans une entreprise. En effet, le leader va être défini, remarqué par ses qualités et son charisme. Il est vrai que certaines personnes possèdent naturellement la faculté de « leader », le charisme et les qualités nécessaires pour embrasser ce métier. Néanmoins, cela ne signifie pas qu’une personne ne peut pas s’améliorer et développer ses compétences propres.  Alors, voici les 5 qualités essentielles que tout bon leader se doit de posséder.

Organiser et fixer des objectifs

L’équipe fédérée par son leader doit être en mesure de savoir vers où elle se dirige. C’est-à-dire qu’elle doit connaître les objectifs au niveau de l’entreprise mais aussi à son niveau à elle. Une bonne organisation et une bonne détermination d’objectifs concis et clairs permettent que chaque membre de l’équipe comprenne la vision de l’entreprise ainsi que la contribution individuelle de chacun, tout en assurant la réussite collective. Il a été démontré que lorsqu’un collaborateur se voit affilié un rôle et un objectif, il se sent utile et son envie de réussir augmente. Par ailleurs, la définition de la contribution individuelle de chaque membre de l’équipe permet aussi de mieux comprendre et répartir les rôles de chacun.

Consultez les offres d’emploi disponibles

De nouvelles offres d’emploi toutes les semaines

Communiquer

La communication est l’un des piliers fondamentaux dans une équipe et pour motiver cette dernière. En effet, sans communication, l’équipe n’a pas de réelle soudure. Il est donc essentiel qu’un bon leader soit en capacité de communiquer de manière on ne peut plus claire et transparente. La confiance se fait grâce à la communication. Que ce soit pour communiquer sur une réussite ou un échec, il faut savoir en parler à ses collaborateurs. Il faut guider et montrer l’exemple. Si l’on se montre être un communiquant transparent, cela va encourager les membres de l’équipe à l’être eux aussi.

Être l’ambassadeur des valeurs de l’entreprise

De plus en plus de personnes souhaitent se projeter et travailler dans une entreprise qui est porteuse de valeurs et de sens. La légitimité de l’entreprise et du leader qui l’incarne se joue notamment dans la manière par laquelle sont représentées les valeurs de l’entreprise. L’équipe doit être fédérée par une personne capable d’incarner et d’agir en cohérence avec les valeurs de l’entreprise dans laquelle ils sont.

Savoir faire confiance

Ici, nous parlons de savoir faire confiance à ses collaborateurs en leur confiant des tâches et en leur laissant l’opportunité de s’exprimer et de prendre des initiatives. Le sens de responsabilisation permet à l’équipe de se sentir confiante et serviable. Les implications individuelles renforcent la productivité et la responsabilité de chacun. C’est pourquoi le leader ne doit pas avoir peur de déléguer des tâches aux membres de l’équipe qu’il encadre. Par ailleurs, il doit aussi encourager la prise d’initiatives en favorisant un climat de confiance au sein de l’équipe.

La confiance en soi

Un leader doit avoir confiance en soi. Il doit se connaître, être capable de déterminer ses qualités, défauts, points forts, points faibles et enfin son style de management. Cette confiance en soi améliore la prise de décision et la gestion de l’équipe. En outre, une bonne hygiène de vie permet aussi de mieux anticiper le travail et se conclut souvent par un meilleur optimisme, même optimisme qui se transmet ensuite aux collaborateurs.

Conclusion

Le mot de fin de cet article est le suivant : si vous souhaitez être un bon leader, soyez le leader que vous avez toujours voulu avoir. Il est toujours bon de prendre du recul sur ses expériences professionnelles passées pour, d’une part, reproduire les bons comportements et, d’autre part, corriger les comportements et actions nuisibles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page