Actualités

Réussir l’introduction de sa lettre de motivation

Comment réussir l’introduction de sa lettre de motivation ?

Certaines entreprises continuent de demander une lettre de motivation lors de leur process de recrutement. Il s’agit alors d’un exercice périlleux pour le candidat. Il dispose de 3 phrases d’amorce pour convaincre le recruteur de lire sa lettre en intégralité. Une introduction manquée et c’est votre lettre entière qui risque de ne pas être lue… Alors comment faire pour réussir son introduction à sa lettre de motivation ?

Une introduction courte et percutante

Rien n’est plus rebutant qu’une introduction de 10 lignes. Votre chapeau introductif doit tenir en 3-4 lignes maximum. Visuellement, le recruteur sera bien plus enclin à lire votre introduction et la suite de votre lettre si elle apparaît aérée en petits paragraphes. Le début de votre lettre doit également être percutante ! Il ne faut surtout pas être plat et vous répandre en banalités. Si votre lettre est identique aux 25 qui l’ont précédée, le recruteur n’ira pas plus loin que la troisième ligne.

Évitez les longues formules alambiquées. Des phrases courtes donneront du dynamisme à votre introduction. Le recruteur se perdra rapidement si vous démarrez votre propos avec des phrases de 5 lignes avec 6 virgules. Vous lui donnerez envie de vous suivre en simplifiant vos tournures de phrases.

Evitez le participe présent

Pour éviter de complexifier vos premières phrases inutilement, c’est la règle d’or. N’utilisez pas le participe présent. D’emblée, vous entamez une construction alambiquée si vous utilisez le participe présent. Préférez le présent simple, plus léger à la lecture, plus fluide dans la construction. Le participe présent est très régulièrement utilisé dans les lettres de motivation, à tort. Cela rend vite la lecture indigeste et impersonnelle.

Introduisez le contexte

Évidemment, nous parlons d’une introduction. Elle doit présenter brièvement ce que vous allez développer par la suite. Introduisez le contexte de votre lettre de motivation. C’est un exercice périlleux, car le recruteur connaît déjà le sujet de votre envoi. Il faut faire preuve de finesse pour le surprendre dans cette introduction, alors même qu’il s’attend déjà au contenu de votre lettre de motivation. Tentez de lui apporter un élément dont il ne dispose pas déjà sur votre profil, qui n'apparaît pas dans votre CV.

Utilisez la structure « Je-Vous-Nous »

Il s’agit de la structure globale recommandée pour toute lettre de motivation. Commencez par parler de vous-même, le candidat (Je). Parlez ensuite de l’entreprise, du poste qu’elle propose (Vous). Concluez par l’alliance des deux, en vous projetant dans le poste que vous convoitez (Nous).

Cette structure doit guider la rédaction de votre lettre. Elle doit aussi se retrouver dans votre introduction, à une échelle plus réduite. En construisant votre introduction comme cela, vous donnez dès l’introduction une raison valable de vous choisir au recruteur.

Soyez original !

Votre objectif final est d’être choisi pour le poste. L’objectif de la lettre de motivation est de décrocher un entretien d’embauche. Dans les deux cas, vous devez donner au recruteur des raisons de vous choisir vous plutôt qu’un autre. Si vous vous contentez de débuter votre lettre de motivation de façon classique, sans personnalité ni originalité, vous risquez de vous noyer dans la masse et votre lettre ne servira pas votre candidature.

Tentez des choses, osez vous démarquer. Soyez fidèle à vous-même, à votre personnalité, c’est ce qui fera la différence. Une lettre de motivation rédigée avec honnêteté et sincérité sera plus accrocheuse et deviendra un atout non négligeable pour votre candidature. C’est votre personnalité qui vous démarque des autres candidats. L’originalité d’une lettre réside dans tous les éléments personnels et sincères que vous saurez y intégrer.

Faut-il une phrase d’accroche qui sorte de l’ordinaire ?

Commencer votre lettre de motivation par une phrase totalement impromptue peut être efficace. Cela dépend beaucoup du contexte dans lequel vous vous trouvez : est-ce que le poste s’y prête ? Est-ce que l’entreprise qui vous reçoit peut y être réceptive ? Est-ce que cela correspond à votre personnalité ?

Autant de questions qu’il faut vous poser avant de tenter une phrase introductive totalement inattendue. Si vous tentez cette option, vous disposez de différentes possibilités :

  • Entamer votre accroche par une anecdote personnelle : « C’est dans un de vos restaurants que j’ai fait ma demande en mariage, j’ai un lien fort avec votre enseigne ».
  • Débuter par une question : « Qu’est ce que je serai capable de réaliser si on me confiait la gestion d’une équipe ? C’est la question que je me suis posée lorsque j’ai découvert votre offre de manager commercial junior. »
  • Oser l’humour : « L’oncle de Spiderman disait : « Un grand pouvoir implique de grande responsabilités ». Je ne suis pas particulièrement intéressé par le pouvoir, mais j’apprécie les responsabilités et suis habitué à les assumer. »

D’autres possibilités existent et votre seule limite sera votre imagination. Cependant, assurez-vous bien qu’une accroche atypique soit la bienvenue dans le contexte de votre candidature. Si ce n’était pas le cas, ces exemples de phrases accrocheuses pourraient se retourner contre vous.

Pour conclure, quelques exemples

À ne pas faire :

« Madame, Monsieur, 

Étant actuellement en recherche d’emploi, je postule pour votre offre n°1234 de Consolideur au sein de l’entreprise Dupont&fils car après de nombreuses expériences en tant qu’expert-comptable, je désire évoluer désormais sur un poste de consolideur qui est la suite logique de mon parcours professionnel depuis 15 ans».

Ici, vous cumulez les erreurs :

  • utilisation du participe présent
  • Vous énoncez un fait admis : le recruteur sait que vous postulez à cette offre. Ce sera indiqué dans l’objet de votre lettre. Vous ne lui apprenez rien, ni ne vous démarquez.
  • Vous restez dans des formules très génériques et peu personnelles.
  • Votre phrase est trop longue et cumule les virgules et les connecteurs logiques.

Une solution pour améliorer cette introduction :

« Madame, Monsieur,

Je désire donner une nouvelle orientation à ma carrière professionnelle. Je me destine à des postes de consolideur dans des entreprises familiales, c’est pourquoi votre offre m’a beaucoup intéressé. Je saurai apporter à votre entreprise toute mon expérience d’expertise comptable dans un poste qui me permettra d’élargir mon champ de compétences. Je vous invite à découvrir dans cette lettre tous les éléments qui me poussent à vous contacter aujourd’hui. »

Ici, vous utilisez différentes phrases, plus courtes, plus simples, pour marquer l’esprit du recruteur. Vous respectez la consigne du « Je-Vous-Nous » de manière très succincte. Le détail de vos motivations viendra dans le corps de la lettre. D’ailleurs, vous concluez par un appel à votre interlocuteur à continuer sa lecture en lui promettant de lui fournir des éléments supplémentaires.

Il s’agit d’un exemple succinct relativement large et vague. Votre introduction sera évidemment plus personnelle que l’exemple ci-dessus, car vous la rédigerez dans un contexte réel de recherche d’emploi. Parmi tous les conseils ci-dessus, le plus important est de rédiger cette lettre de motivation en y intégrant des éléments de votre personnalité, pour que votre lettre vous ressemble. C’est le meilleur moyen de sortir du lot et de faire preuve d’originalité !




De nouvelles offres d'emploi toutes les semaines !

D'autres offres d'emploi sont disponibles, n'hésitez pas à les consulter.

POLITIQUE DE COOKIES En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies.

Scroller vers le haut