Actualités

Comment mettre mes compétences professionnelles dans mon CV ?

6 secondes. C’est le temps moyen que passerait un recruteur à lire votre CV. Si la durée réelle peut être débattue, le message est clair : le recruteur n’a que peu de temps pour prendre connaissance de votre CV. C’est donc à vous de lui montrer le chemin vers ce qu’il recherche : vos compétences. Ce sont elles qui vont déterminer votre passage à l’étape suivante, celle de l’entretien. Alors, où intégrer vos compétences dans votre CV ? Comment les mettre en valeur ? Quelles qualités et compétences mettre sur votre CV pour sortir du lot ? Tout d’abord, vos compétences professionnelles doivent se retrouver dans différentes rubriques de votre CV, de manière plus ou moins explicites. Surtout, ciblez bien les compétences à mettre en valeur en fonction de l’annonce à laquelle vous postulez !

Vos compétences dans la rubrique « expériences professionnelles »

C’est le grand classique du CV, la liste chronologique de vos expériences professionnelles. Il s’agit de la rubrique où vos compétences gagnent de la crédibilité auprès du recruteur : elle prouve que vous avez mis en pratique ces compétences, que vous les avez acquises. Elle permet aussi d’apporter un caractère mesurable à certaines compétences.

Donnez du détail !

Il ne s’agit pas de lister des compétences dans cette rubrique, mais de présenter un cadre dans lequel vous avez mis en pratique vos compétences. Par exemple, si vous êtes candidat à un emploi de Chef de mission avec deux expériences en tant que Collaborateur comptable, décrivez vos périmètres d’actions ! Le volume de vos portefeuilles, les particularités de vos clients, le temps passé en poste… Ce sont ces détails qui permettent aux recruteurs d’évaluer vos compétences professionnelles. C’est un véritable exercice d’équilibriste : il faut en laisser voir suffisamment pour que votre CV attire l’attention, sans tomber dans l’énumération qui rend votre CV trop long et illisible. Votre CV doit susciter l’intérêt du recruteur, ne le découragez pas avec des paragraphes minuscules et illisibles.

Misez sur vos compétences en lien avec l’annonce !

Ciblez les attentes du recruteur en termes de compétences : Tâchez de faire correspondre vos compétences avec les prérequis de l’annonce. N’hésitez pas à distiller quelques compétences qui n’apparaissent pas forcément dans l’annonce mais peuvent être un avantage concurrentiel : périmètre international, travail en organisation matricielle, ou autres selon votre parcours bien entendu. Faites attention à ne pas présenter de listes de compétences dans cette rubrique. Ce sont les détails de vos missions, de vos tâches, leurs particularités, qui viendront prouver au recruteur que vous avez mis en pratique un certain nombre des compétences professionnelles qu’il recherche.

Une rubrique dédiée à vos compétences professionnelles

Est-elle nécessaire ? Oui, à condition de bien la construire ! Alors, que peut-on mettre dedans et comment la présenter ?

Les langues vivantes, une compétence à part

Il vous faut quantifier votre niveau de langue. Il existe différentes méthodes alors laquelle choisir ? Celle de l’annonce bien entendu ! Répondez au niveau attendu dans l’annonce (Ex : « Anglais : Confirmé »). N’hésitez pas à préciser votre niveau en y ajoutant du contexte « Anglais : Confirmé (3 ans de travail en langue anglaise) », ou même un score TOEIC ou TOEFL si vous avez été certifié(e) récemment. Cela apporte une certaine légitimité à votre auto-évaluation. Affichez toutes les langues que vous maîtrisez un minimum ! Même si la langue de travail affichée est l’anglais, votre futur(e) manager est peut-être de nationalité espagnole, italienne, allemande (notamment si vous postulez dans une entreprise internationale).

Affichez vos compétences techniques opérationnelles et vos qualités professionnelles

Vos compétences opérationnelles sont intimement liées à l’annonce à laquelle vous postulez. Si l’annonce requiert la maîtrise d’un logiciel précis, « Maîtrise du logiciel ABC » est un élément qui doit apparaître absolument dans votre CV. La maîtrise de normes légales précises est également une compétence opérationnelle, au même titre que le management par exemple. Vos qualités professionnelles sont davantage liées à votre personne et peuvent vous servir pour des emplois très différents. La rigueur, par exemple, est une qualité requise aussi bien pour un comptable, un journaliste ou un chimiste. Elle est davantage liée à votre personne qu’à l’annonce, bien qu’elle soit demandée pour le poste.

Du détail, du détail, encore du détail

Nul besoin ici d’ajouter trois lignes pour détailler vos compétences, gardez votre CV aéré. Pensez surtout à donner du contexte, par deux ou trois mots entre parenthèses par exemple. Ainsi, « Maîtrise du logiciel ABC » devient « Maîtrise du logiciel ABC (3 ans d’expérience) ». Votre CV y gagne en crédibilité et légitimité. Cela concerne davantage vos compétences opérationnelles que vos compétences personnelles, mais tentez de l’appliquer à chacune dans la mesure du possible.

Priorisez et limitez le nombre de compétences affichées

Plus votre liste de compétences est longue, moins elle est précise et ciblée, moins le recruteur y verra de l’intérêt. Une liste à la Prévert de vos compétences risquerait de déplaire au recruteur. Quatre à six compétences sont amplement suffisantes, en équilibrant les compétences techniques et les qualités professionnelles. Assurez-vous de ne pas mettre en avant des compétences non requises pour l’annonce. Elles font perdre du temps au recruteur et encombrent votre CV. Si vous maîtrisez le logiciel ABC, inutile de préciser que vous avez également travaillé 4 ans avec le logiciel concurrent alors que l’annonce ne le précise pas.

Les questions à se poser avant d’envoyer votre candidature

Comment s’assurer que les compétences professionnelles affichées dans votre CV sont pertinentes ?

Vérifiez que vos compétences sont en rapport avec l’annonce. Faites une double liste, identifiez les correspondances et les manques. Toutes les compétences listées dans l’annonce ne doivent pas nécessairement être retranscrites dans votre CV, ciblez les plus importantes. N’oubliez pas d’ajouter une ou deux compétences qui sortent légèrement du cadre de l’annonce, cela vous permettra de vous différencier au milieu de CV similaires. Assurez-vous également de bien posséder toutes les compétences et qualités professionnelles que vous présentez ! Elles pourront être testées lors de l’entretien, vous devrez les justifier. La sincérité, règle d’or d’un CV de qualité.

Quelles sont les erreurs à éviter lorsque vous intégrez vos compétences professionnelles à votre CV ?

1) La liste à la Prévert, trop longue et pas assez ciblée sur le poste. 2) L’absence de contexte. Si vous ne précisez pas, n’apportez pas de preuves un minimum tangibles de la maîtrise de vos compétences, votre CV est moins crédible. 3) Les compétences génériques et passe-partout. Si les compétences professionnelles affichées dans votre CV s’appliquent aussi bien à un poste de gestionnaire de paie que d’ingénieur, vous ne répondez pas au besoin exprimé par l’annonce.

Quelles compétences mettre dans mon CV pour sortir du lot ?

N’hésitez pas à mettre en avant une compétence originale, qui intrigue et interpelle le recruteur. Les grands classiques (rigueur, autonome, dynamique) font vite de vous un clone du CV précédent. Sans inventer une compétence extraordinaire et inconnue jusqu’alors, vous pouvez proposer certaines variantes aux classiques. Préférez « volontaire » à « dynamique », « affable » plutôt qu’« esprit d’équipe », « engagé » plutôt que « motivé ». Vous avez désormais toutes les cartes en mains, à vous de jouer !




De nouvelles offres d'emploi toutes les semaines !

D'autres offres d'emploi sont disponibles, n'hésitez pas à les consulter.

POLITIQUE DE COOKIES En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies.

Scroller vers le haut