Actualités

Le métier de collaborateur comptable au sein d'une politique de digitalisation

La digitalisation est au cœur de notre société. S’étant imposée dans la plupart des entreprises et autres organisations, les habitudes et méthodes de travail ont été complètement bouleversées. Nous allons nous intéresser aux métiers exercés en cabinet d’expertise-comptable, et plus particulièrement à celui de collaborateur comptable. Comment réussissent-ils à s’adapter à la digitalisation ?

Des évolutions au sein des organisations

Au cours des dernières années, le numérique a bouleversé les méthodes de travail traditionnelles au sein des entreprises. De nombreux outils sont apparus pour accompagner les organisations dans cette révolution.En effet, il faut admettre que cela bouscule le fonctionnement initial des entreprises car elles sont accompagnées par l’arrivée de jeunes générations. Les jeunes sont naturellement adeptes de l’utilisation des appareils connectés. Un grand défi est donc lancé aux entreprises : celui de s’adapter et d’augmenter leurs performances grâce aux innovations proposées.

En termes de chiffres et selon une étude réalisée en octobre 2019, disponible sur le site internet Reunio 75 % du total des entreprises et 81% des entreprises de taille intermédiaire considèrent le digital comme un vecteur de croissance pour elles. Pour corroborer avec cette idée selon laquelle la digitalisation s’impose de plus en plus, 64% des ETI sont engagées dans une transformation digitale ainsi que 46% des PME. Le défi de cette transformation soulève une autre problématique. En effet, si l’on s’intéresse aux entreprises qui n’ont pas encore démarré la numérisation de leurs processus, on se rend compte que le manque de moyens humains et/ou le manque de volonté au niveau de la direction en sont les principales causes.

Quoi qu’il en soit, on observe que la plupart des organisations se dirigent vers cette évolution. Qu’en est-il à présent pour les cabinets et, plus particulièrement, les cabinets d’expertise-comptable ?

Les cas des cabinets d’expertise-comptable

Les cabinets d’expertise-comptable ont naturellement été touchés par la digitalisation. Elle se présente aux entreprises tout comme aux cabinets comme une opportunité. En effet, comme nous l’avons précisé, la digitalisation propose un large panel d’outils qui servent à leur fonctionnement. On peut parler ici d’accès à l’actualité réglementaire facilitée, d’accès aux informations sur la concurrence ou encore sur l’évolution du marché. Cela modifie considérablement leurs méthodes. Des logiciels comptables ont été développés afin de mettre le pied à l’étrier aux cabinets dans le but qu’ils se lancent dans cette aventure qu’est le digital.

Nous pouvons également parler d’outils avantageant la communication entre le client et le cabinet et entre les collaborateurs, sans lesquels, par les temps qui courent, le minimum d’activité n’aurait pas été concevable. De nombreux logiciels permettent de communiquer via visioconférence. Cela a aidé les cabinets (et autres organisations) à maintenir et organiser le retour au travail suite à la crise sanitaire que nous traversons.

La digitalisation au sein d’un cabinet d’expertise-comptable se réalise plus difficilement qu’en entreprise. En effet, étant donné la relation à entretenir entre le cabinet et le client, il serait nécessaire que le client suive une comptabilité sous format digital pour que le cabinet puisse opérer de la même manière. Cela reste compliqué à mettre en place étant donné le nombre de clients par cabinet. Cependant, les collaborateurs comptables disposent aujourd’hui de logiciels plus que performant pour travailler.

Le métier de collaborateur comptable et ses outils digitalisés

Le collaborateur comptable dispose donc d’outils tels que ceux évoqués ci-dessus, mais aussi d’une multitude d’outils exclusivement consacrés à son cœur de métier. Certains servent à la paie, à la production sociale, ou encore à la production comptable. Ces logiciels sont conçus de façon à ce que ses utilisateurs gagnent en productivité au quotidien. Ce gain vient avec le besoin de rapidité et d’instantanéité. Ce sont de nouveaux critères professionnels qui apparaissent et qui imposent une fluidification des échanges de façon globale, et une simplification des tâches pour les collaborateurs.

Certaines fonctions quelque peu fastidieuses sont automatisées, mais cela permet aussi d’éviter les ressaisies et d’échanger facilement des documents grâce aux portails collaboratifs. Ces derniers permettent d’avoir un espace sûr, réservé aux mêmes collaborateurs sur lequel ils peuvent s’échanger des documents. De plus, des tableaux de bord sont générés automatiquement grâce à ces logiciels, ce qui permet d’avoir un œil attentionné sur certains indicateurs pertinents.

On peut dire que le métier de collaborateur comptable s'enrichit en termes d’optimisation. Pour corroborer avec cette partie, nous avons interrogé notre réseau au sujet des logiciels et outils utilisés pour la digitalisation. En ce qui concerne l’aspect « communication », les outils dont nous avons parlé au-dessus sont sortis du lot. Chaque collaborateur comptable est bien entendu muni d’un téléphone portable.

Parmi les réponses à notre interrogation, un cabinet d’expertise-comptable a mis à disposition de son équipe de collaborateur comptable des logiciels directement créés au sein du cabinet, auxquels ils combinent d’autres outils de traitement de facture ou un système de gestion électronique de document. Un outil servant à traiter les notes de frais est également remonté parmi les réponses.

Un expert-comptable nous a fait part de la réponse suivant : il utilise trois logiciels qui fonctionnent ensemble :

  • Un logiciel pour la gestion comptable
  • Un logiciel pour la récupération des flux bancaires
  • Un logiciel pour la gestion de notes de frais

Pour être plus clair, des pré-codages sont effectués sur tous les flux bancaires et les libellés sont également repris avec tous les détails nécessaires. Le logiciel de gestion de note de frais permet au client de gérer ces dernières directement sur son smartphone. Aussi, une simple photo suffit à convertir une dépense en donnée comptable, laquelle est directement intégrée dans le logiciel de gestion comptable. Enfin, il utilise un logiciel de numérisation des factures d’achat/vente. Le temps de saisi est, à son sens, réduit de moitié.

Quel avenir pour les cabinets d’expertise-comptable ?

Vers quel avenir les cabinets d’expertise-comptable vont-ils tendre ? Nous pouvons d’ores et déjà parler du futur de leur recrutement. En effet, à l’avenir, il va s’agir pour eux de recruter des profils de collaborateur plus connectés. Pour les actuels collaborateurs en difficulté vis-à-vis du digital, il serait possible de proposer des formations ayant pour objectifs de les familiariser avec cette technologie.

L’intégration d’internet et du digital dans nos entreprises et nos activités apportent beaucoup d’avantages (réduction du papier utilisé, augmentation considérable de la productivité et par la même occasion de l’efficacité de l’entreprise ou du cabinet), mais elle apporte, à contrario, des inconvénients auxquels chaque organisation doit réfléchir pour prévoir de quoi contrer ces derniers. Par inconvénient, on parle surtout des risques de cyberattaques. En admettant que des informations confidentielles soient dérobées sur internet, cela causerait de nombreux torts aux cabinets ainsi qu’à leurs clients.

Cela tend également à proposer plus de télétravail aux collaborateurs, dans la mesure du possible. Ainsi, si nous poussons cette idée un peu plus loin, cela permettrait aux cabinets de recruter sans limites géographique et leur apporterait de nouveaux talents, en temps normal inaccessibles.

Il est nécessaire de rappeler que la digitalisation et, par alliage, la dématérialisation au sein d’un cabinet d’expertise comptable, restent des sujets d’actualité, prenant en considération les conditions que cela exige.

Nous aimerions remercier Fréderic ZERBIB, Caroline SOUBILS, Benjamin LARRERE ainsi que Denis BARBAROSSA, tous experts-comptables de nous avoir fourni des réponses construites sur leurs logiciels et la manière dont ils fonctionnent. Nous remercions également toutes les personnes qui ont répondu à notre interrogation sur LinkedIn.




De nouvelles offres d'emploi toutes les semaines !

D'autres offres d'emploi sont disponibles, n'hésitez pas à les consulter.

POLITIQUE DE COOKIES En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies.

Scroller vers le haut